mardi 18 août 2009

Chatel-Guyon architecture thermale à la belle epoque


Châtel-Guyon architecture thermale

Résumé historique de la naissance de la station thermale :
1878
Un médecin thermal, le docteur Baraduc, parvient à intéresser aux sources châtel-guyonnaises un banquier parisien, François Brocard.Ces deux hommes dirigent totalement l’évolution de la Société des eaux minérales de Chatel-Guyon, qu’ils fondent en 1878 avec des associés dont la plupart ont été contactés par le banquier
parisien.Cette association médecine et banque se poursuit après la mort des deux fondateurs, puisque leurs successeur sont issus de ces deux professions, que ce soient les docteurs Angelby et Pessez ou le banquier Emile Dussargues de Colombier. Le banquier Brocard, fondateur de la société de Chatel-Guyon, dirige également la Compagnie des eaux minérales de La Bourboule et celle de Royat, trois stations qui sont les principales villes d’eaux du Puy-de-Dôme et parmi les premières de France.
1883
Naissance des Thermes Henry.
1886
Guy de Maupassant séjourne à Chatel-Guyon, lieu où il situe son roman «Mont Oriol».
1899
La construction du casino débute. Il est inauguré en 1901. Le théâtre apparaît en 1902. En 1908, le casino est remanié et agrandi par Edouard Niermans, l’architecte du casino de Paris.
1906
Un nouvel établissement remplace l’ancien établissement Brosson: les Grands Thermes.
1910
La station est inaugurée par le président Armand Fallières.

Châtel-Guyon architecture thermale

Aucun commentaire :